Bienvenue en Tunisie

Carthage Cité Antique

Le premier site archéologiques tunisien classé patrimoine mondial de l’UNESCO .

Carthage fut fondée par les phéniciens venus de Tyre en 814 avant J.-C.. Elle devint une rivale de Rome pour la domination de la Méditerranée occidentale au IVe siècle av. J.-C.. Une série de trois conflits entre les deux puissances, les guerres puniques, débutèrent au IIIe siècle av. J.-C. et se terminèrent avec la victoire de Rome et la destruction de Carthage.

Selon la légende, ce serait la reine Elyssa Didon, sœur du roi de Tyr Pygmalion, qui fonda la cité, avec l’aide de quelques colons et de guerriers, vers le milieu du 8ème siècle (En 814 av. J-C).


Les thermes d'Antonin

Le musée de Byrsa dispose de merveilleuses pièces archéologiques datant de l'époque punique

Lieu exceptionnel de brassage, de diffusion et d'éclosion de plusieurs cultures qui se sont succédé (phénico-punique, romaine, paléochrétienne et arabe), cette métropole et ses ports ont favorisé des échanges à grande échelle dans la Méditerranée. Fondée à la fin du IXe siècle av. J.-C. par Elyssa-Didon et ayant abrité les amours mythiques de Didon et d'Enée, Carthage engendra un chef de guerreHannibal et stratège de génie comme Hannibal, un navigateur-explorateur comme Hannon, et un agronome de grande renommée comme Magon. Par sa résonance historique et littéraire, Carthage a toujours nourri l'imaginaire universel.

Le bien comprend des vestiges de la présence punique, romaine, vandale, paléochrétienne et arabe. Les principales composantes connues du site de Carthage sont l'acropole de Byrsa, les ports puniques, le tophet punique, les nécropoles, le théâtre, l'amphithéâtre, le cirque, le quartier des villas, les basiliques, les thermes d'Antonin, les citernes de La Malaga et la réserve archéologique.

La Première guerre punique (264-241 av.J-C) Cette guerre s’est déroulé en grande partie en mer.  Chacune des deux parties voulait annexer la Sicile. La bataille finale fut remportée par Rome.

La Deuxième  guerre punique (218-202 av.J-C) Revigoré par sa victoire de Sagonte en Hispanie Hannibal  en profita  pour établir une base qui lui permit d’organiser ses troupes . Ses valeureux guerriers et ses éléphants lui servirent par la suite, à traverser les Pyrénées et les Alpes et ne s'arrêtèrent qu'aux portes de Rome. Privé de renfort Hannibal finit par perdre la partie.

La Troisième  guerre punique (149-146 av.J-C)Affairés par les soulèvements   numides     n'était pas en mesure de supporter l’offensive Rome en   Afrique. Obsédés par cette ville africaine rivale et craignant une nouvelle offensive punique, les romains n’ont eu d’autre choix que de  détruite et bruler Carthage.


Ce qui reste du port punique

La fin de Carthage
Mené par Scipion  l’Africain, le siège de Carthage dura 3 ans et se termina par une fin tragique: la ville fut complètement détruite, ses restes rasés (puis remblayés) et le sol fût semé de sel afin que rien ne puisse repousser. Ce rituel illustre parfaitement la crainte qu’entretenait, Rome face à   Carthage . Malgré cette défaite, la civilisation carthaginoise ne disparaitra pas pour autant, puisqu’elle renaitra par la suite, en une toute nouvelle civilisation: celle de l’ Afrique romaine


Vestiges puniques à Salammbô

Vestiges de Byrsa

Le cirque romain

Le Théâtre abrite tous les étés le festival international de Carthage

Cliquez pour agrandir la carte


Basilique Saint Louis construite au milieu des ruines

A Voir

- les citernes de la Malga
- l’amphithéâtre
- le cirque romain
- la basilique Damous Carita
- les thermes d’Antonin
- les ports puniques
- le théâtre
- le quartier dit de l’Odéon
- les villas romaines
- le musée de Carthage Byrsa

   ARCHEOLOGIE EN TUNISIE

Autres sites à visiter


Les villas romaines

Marbre des thermes d'Antonin


Sur les hauteurs de Carthage